L’atteinte sexuelle avec pénétration, qui aurait été passible de dix ans de prison, est retirée du projet de loi sous la pression d’associations qui craignaient que les viols soient minimisés.

Source : Le gouvernement renonce à une mesure contestée de la loi sur les violences sexuelles