Une insulte sexiste dans un tweet. Un statut Facebook haineux. La diffusion sauvage d’un contenu intime sur Snapchat ou Instagram. Une avalanche de commentaires dégradants sur une vidéo Youtube… Les exemples de cybersexisme ne manquent pas et la créativité des cyberharceleurs est sans limite : banale, médiocre, violente et largement impunie.

Depuis 2015, le Centre Hubertine Auclert lutte contre le cybersexisme. Ce clone virtuel du sexisme « ordinaire » gangrène les réseaux sociaux, touchant en majorité les jeunes femmes, parfois tragiquement, souvent violemment. Face à ce fléau, nous avons mené des campagnes de sensibilisation, nous avons formé les professionnel-le-s démunis face aux situations de cybersexisme et nous avons mis en ligne un site de ressource complet : www.stop-cybersexisme.com.

Source : Édito spécial : Des tutoriels vidéos pour signaler le cybersexisme #JESIGNALE | Centre Hubertine Auclert