Elle était belle, gaie, sensible, drôle. Et puis un jour elle a commencé à se renfermer sur elle-même, à trembler avant de faner puis de s’éteindre.

Source : C’est le jour où mon amie est morte que j’ai compris ce qu’était la manipulation