Combien de marches silencieuses faudra t’il faire avant que ça s’arrête…..ne faudrait il pas plutôt crier ?

A nouveau, il faut marcher! Un nouveau féminicide sur le 93:
« Le vendredi 9 mars 2018, vive émotion à Saint-Ouen, après l’assassinat de Nabila par son mari violent. Nabila, 23 ans, a été égorgée en fin d’après-midi dans son appartement de Saint-Ouen en présence de son bébé de six mois. Son compagnon, âgé de 22 ans, avait ensuite pris la fuite emmenant leur bébé, avant d’être rapidement interpellé par les forces de l’ordre. » (communiqué ci-joint)
A nouveau il faut dire que les hommes sont parfois violents et dangereux,
A nouveau il faut dire qu’il faut former les professionnels…
Jusqu’à quand?
Alors que les associations qui luttent sur le terrain ne sont pas entendues ni soutenues suffisamment pour pallier aux manques, que les discours officiels ne sont pas assortis de moyens conséquents (un milliard en Espagne pour lutter contre les violences!)
Ne faut-il pas maintenant crier!
Nous pensons à l’enfant de Nabila dont la vie bascule déjà à 6 mois, et à toutes les femmes qui n’auront pas eu un contact, une information pour appeler au secours avant les drames! Mais que font les politiques?

La Maison des Femmes TC à Montreuil poursuit ses luttes.

Voici un communiqué relatif à la marche silencieuse qui sera organisée le mardi 27 mars à partir de 18h à Saint-Ouen en hommage à Nabila tuée par son mari le vendredi 9 mars.

MARCHE SILENCIEUSE POUR NABILA

 Hommage aux femmes victimes de violences en Seine-Saint-Denis

 Pour dire non à la violence des hommes envers les femmes

Le vendredi 9 mars 2018, vive émotion à Saint-Ouen, après l’assassinat de Nabila par son mari violent. Nabila, 23 ans, a été égorgée en fin d’après-midi dans son appartement de Saint-Ouen en présence de son bébé de six mois. Son compagnon, âgé de 22 ans, avait ensuite pris la fuite emmenant leur bébé, avant d’être rapidement interpellé par les forces de l’ordre.

Ce crime odieux met en lumière, une fois encore, la grande dangerosité des hommes violents, la nécessité de mieux former les professionnel-le-s et de faire connaître aux femmes victimes les lieux existants pour être aidées et accompagnées vers la sortie des violences.

Toutes et tous, nous sommes concerné-e-s

et devons agir ensemble pour faire reculer ces violences.

Des moyens de protection existent, il est nécessaire de mieux les faire connaître. Il faut encore davantage libérer la parole des femmes victimes de violences et renforcer leur accompagnement.

Le téléphone portable d’alerte pour les femmes victimes de violences en grave danger a déjà sauvé des vies. L’ordonnance de protection permet aux femmes et à leurs enfants d’être protégés, notamment grâce à l’interdiction pour les hommes violents d’entrer en contact avec elles.

 POUR REFUSER L’INACCEPTABLE ET RENDRE HOMMAGE A NABILA

ET A TOUTES LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES

 L’Observatoire des violences envers les femmes du

Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

 Les associations

SOS Femmes 93 et Femmes Solidaires de Saint-Ouen vous appellent le mardi 27 mars 2018 à 18h00 à une marche silencieuse

 Départ à l’angle de la rue des Rosiers et de l’avenue Gabriel Péri à Saint-Ouen

Jusqu’à l’Hôtel de ville

Avec le soutien des associations : Amicale du Nid 93, CIDFF93, Collectif Féministe contre le viol, Femmes solidaires, Mouvement Français pour le Planning Familial 93, SOS Victimes 93.