On ne tue pas par amour, et le « drame » n’est pas un qualificatif pénal… Sur Facebook et Internet, des féministes recensent et dénoncent la couverture médiatique des meurtres conjugaux.

Source : « Crimes passionnels », « drames conjugaux », des féminicides mal nommés