L’une des violations des droits de l’homme les plus dévastatrices

Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde.

Les inégalités entre les sexes persistent dans le monde entier, empêchant les femmes et les filles d’exercer leurs droits fondamentaux et compromettant les perespectives qui s’offrent à elles. Selon le dernier rapport du Secrétaire général des Nations Unies, des efforts plus énergiques devront être faits pour parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser les femmes et les filles, notamment sur le plan juridique, afin de lutter contre les discrimination sexistes profondément ancrées, qui sont souvent la conséquence d’attitudes patriarcales et de normes sociales apparentées.

Surce : 25 novembre