La tribune publiée par Nicolas Bedos sur la libération de la parole qui vire, selon lui, à la guerre des sexes, m’a passablement énervée.

Source : « Cher Nicolas Bedos, il y a une révolte des femmes, et vous faites partie de ceux qui ne veulent pas voir les choses bouger »