C’était une grande féministe américaine. Elle s’est éteinte à Paris.

Source : Lettre à ma fille : Kate Millett, tu connais ? – Marie Claire