Harcèlements, menaces et agressions sont le lot commun des féministes sur les réseaux sociaux. L’objectif est de les faire taire ou, à défaut, de les discréditer. Il convient de prendre la mesure de cette violence et de se mettre à l’école du féminisme pour y faire face.

Source : La guerre des trolls ou un antiféminisme online | Le Club de Mediapart