Une newsletter en demi-teinte. D’un côté, les violences faites aux femmes qui ne faiblissent pas et les féminicides qui, semaine après semaine, nous oblige à changer le chiffre sur le macabre compteur – au 21 juin 2017, 60 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint.

D’un autre côté, un peu d’optimisme avec l’entrée de 223 femmes au Parlement. Cette féminisation de l’Assemblée Nationale sera-t-elle de nature à influer sur la cause des femmes, sur l’égalité hommes/femmes ?

 Synthèse des femmes élues à l’Assemblée nationale depuis 1945

Plaque apposée sur les bancs de l’hémicycle en mémoire de Marie-Claude Vaillant-Couturier en 2016.

Élection Législature Nombre de
femmes
Nombre total
de députés
Pourcentage
octobre 1945 Première Assemblée constituante 33 586 5,6 %
juin 1946 Seconde Assemblée constituante 30 586 5,1 %
novembre 1946 Ire législature (IVe République) 42 619 6,8 %
juin 1951 IIe 22 627 3,5 %
janvier 1956 IIIe 19 627 3,0 %
novembre 1958 Ire législature (Ve République) 8 579 1,4 %
novembre 1962 IIe 8 482 1,7 %
mars 1967 IIIe 11 487 2,6 %
juin 1968 IVe 10 487 2,1 %
mars 1973 Ve 12 490 2,4 %
mars 1978 VIe 21 491 4,3 %
juin 1981 VIIe 36 491 7,3 %
mars 1986 VIIIe 34 577 5,9 %
juin 1988 IXe 33 577 5,7 %
mars 1993 Xe 35 577 6,1 %
mai/juin 1997 XIe 63 577 10,9 %
juin 2002 XIIe 71 577 12,3 %
juin 2007 XIIIe 107 577 18,5 %
juin 2012 XIVe 155 577 26,9 %
juin 2017 XVe 223 577 39%

Source : Assemblée nationale10

 

1 – 18 juin 2017, un chiffre historique, 223 femmes font une entrée sans précédent à l’Assemblée Nationale. Il n’aura fallu attendre que 72 ans pour qu’elles soient un peu plus qu’une «  minorité » à siéger dans l’hémicycle !!! Rappelons-le, 1944 les femmes obtiennent le droit de vote, 1945 elles exercent ce droit pour la première fois.

Quel accueil va être fait à ces 223 femmes ? « Quand il y en a une ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ». Certes,  cette phrase  a  été prononcée par un homme politique, dans un autre contexte, mais, à quoi s’attendre quand on entend, dès le lendemain des élections, des propos sexistes et venimeux déversés par des députés qui ont été, non seulement  battus dans leur circonscription, mais, comble de  l’horreur, par une femme !

Souvenons-nous de ce que Cécile Duflot (ministre du logement), Christiane Taubira, (Garde des Sceaux)  et bien d’autres députées ont eu à subir comme propos sexistes, violents et racistes. Cécile Duflot lance « l’opération robe » pour lutter contre le sexisme.

De son côté, Christine Delphy, féministe convaincue, invite Elisabeth Badinter pour qui, le sexisme se trouve essentiellement dans les milieux sociaux « défavorisés » à suivre « l’opération robe ».

2 – Je suis enceinte…qu’en pense mon employeur ?

 La discrimination faites aux  femmes enceintes au travail ne faiblit pas.  A l’heure où va se mettre en place la révision du code du travail, quel sera le sort réservé aux femmes enceintes ? La lecture de deux articles vous permettra de prendre la mesure des conditions insupportables et inacceptables faites à des femmes enceintes sur leur lieu de travail.

Et au moment de l’accouchement, certaines femmes enceintes devront faire face à un autre problème d’importance, la fermeture des petites maternités qui risque de mettre en danger la santé des mères et de leurs enfants.

3 – Comment l’abrogation de la loi sur le délit de harcèlement sexuel a créé un vide juridique de 10 ans avec de lourdes conséquences sur les victimes. Le législateur a incité les victimes à déposer plainte pendant des décennies et du jour au lendemain, le droit s’est retiré sous leurs pieds. D’ailleurs où commence le harcèlement sexuel ?

4 – Le Manspreading veut dire «l’étalement de l’homme». Depuis plusieurs jours, ce sujet est à l’ordre du jour de l’ensemble des médias, radios, journaux télévisés, presse, et autres réseaux sociaux. La question est posée : incivilité ou sexisme ? Nous vous engageons à lire ce qu’en pense  la porte parole de l’association Osez le féminisme.

5 – Coordinatrice sociale en commissariat et gendarmerie, un nouveau métier ? Le portrait d’Elodie vous en dira plus et incitera peut-être un certain nombre de nos lectrices à en parler autour d’elles et à se renseigner auprès du commissariat de leur ville.

6 – « Fallait demander » une bande dessinée  au titre évocateur qui évoque  et illustre  la charge mentale des mères dans la vie domestique  suffira-t-elle à faire prendre conscience de ce mot magique « le partage » des tâches.