LIRE L’ARTICLE EN PDF

Depuis le 1er janvier 2017, 45 femmes ont été tuées par un conjoint, un ex-conjoint, un compagnon, un ex-compagnon. En 2016 ce sont 133 femmes qui ont subi le même sort.

Lorsque l’information est donnée dans les journaux (quand elle est donnée…), quotidiens papiers ou numériques, c’est à la rubrique des faits divers, faits divers-actualité, faits divers-société qu’on la trouve.

Drame familial, crime passionnel, dispute qui a mal tourné…  Les médias ont encore du mal à mettre les mots justes sur les crimes machistes, qui sont pourtant si fréquents.

Quelques exemples :

Faits divers – Rhône : un quinquagénaire tue sa femme et se suicide.

 Le Parisien  07/04/2017

Un homme d’une cinquantaine d’années a tué sa femme, à l’arme de poing, avant de se suicider à Haute-Rivoire, dans le Rhône…

Faits divers – Maine-et-Loire : il tue sa femme de 24 coups de couteau et blesse son fils de 11ans

Le Parisien Victor Fortunato (@vfortunato1) 06/04/2017

Drame de la séparation à Trélazé, près d’Angers (Maine-et-Loire) où un homme a tué sa femme dimanche soir de 24 coups de couteau…

Faits divers – Géraldine Gallois, 49 ans,

L’union  Actualités   Faits-divers       Publié le Jeudi 13 Octobre 2016 à 15h46

Drame de Villers-Allerand: ce que l’on sait du couple retrouvé mort à la bibliothèque

Fabrice Curlier

Un homme s’est rendu, ce mercredi 12 octobre, à la bibliothèque de Villers-Allerand pour tuer sa femme, dont il était séparé depuis l’été. Il a ensuite retourné l’arme contre lui…

Faits divers – Un naufragé secouru par la marine nationale alors qu’il venait de tuer sa femme…

Faits divers – justice par Solène Cressant. France Bleue Provence et France Bleue –

vendredi 21 octobre 2016 – 10h26

Est-ce bien nommer ces assassinats, ces meurtres, que de les ranger dans cette rubrique ?

 A la lecture des définitions et des commentaires qui vont suivre, nous ne pouvons que nous interroger.

fait divers, faits divers – Dictionnaire de français Larousse http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/fait_divers_faits_divers/32732 :

  • Événement sans portée générale qui appartient à la vie quotidienne.
  • Rubrique de presse comportant des informations sans portée générale, relatives à des faits quotidiens (au pluriel).

Définitions : divers, diverse – Dictionnaire de français Larousse

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/divers_diverse/26138

divers, diverse. (au pluriel) Se dit d’êtres ou de choses qui diffèrent par leur nature, leurs caractères, etc. ; variés : Il vient ici des visiteurs des pays les plus divers. Qui a des aspects différents, des degrés variés : Ce spectacle a suscité un intérêt divers.

Le fait divers, orthographié aussi fait-divers (événements appelés également les chiens écrasés en argot), est, en journalisme, un type d’événement qui n’est classable dans aucune des rubriques qui composent habituellement un média d’actualité (international, national, politique, économie, etc.)1, et sont par conséquent regroupés au sein d’une même rubrique, malgré l’absence de lien qui les unisse2. Il s’agit généralement d’événements tragiques, tels que les crimes, les accidents, les larcins énonçables en trois lignes.

Mal nommer les choses, jugeait Albert Camus[1], c’est ajouter au malheur du monde. Ne pas nommer les choses, c’est nier notre humanité.

Mal nommer les choses, c’est d’abord mal les analyser et donc apporter des appréciations inadaptées, puis des remèdes qui font empirer le mal.

Mal nommer les choses, c’est soit les atténuer, soit les exagérer…

Mal nommer les choses, c’est faire injure, manquer de respect…

Mal nommer les choses, c’est se condamner à ne pas les reconnaître pour ce qu’elles sont…

Une femme tuée par son conjoint, son compagnon, ce n’est pas un fait divers, c’est un féminicide.

Le collectif Osez le féminisme a lancé, en juin 2016, une campagne sur le sujet. Leur réclamation : que « tuer une femme parce qu’elle est une femme » soit reconnu comme une circonstance aggravante. Elles et ils ont raison : le féminicide est un véritable problème de société et le premier effort à faire pour lutter contre est d’arrêter de nier son existence.

Le féminicide tue une femme tous les deux jours en France. Il est temps de l’appeler par son nom, au lieu de se cacher derrière des euphémismes mensongers.

Oui, féminicide. C’est un mot !!! Suivez-nous !

Comme le dit le collectif dans son communiqué de presse :

« C’est une véritable consécration (…). Les violences faites aux femmes, en plus d’être enfin visibles dans notre droit, ne sont plus minimisées voire ignorées. […] C’est une grande victoire pour toutes les femmes. »

[1] La citation d’Albert Camus dans l’homme révolté est la suivante:

« La logique du révolté est … de s’efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge universel »

Dans « Sur une philosophie de l’expression » Brice Parain cite la phrase précédente et en fait le commentaire suivant:

 » Mal nommer un objet c’est ajouter au malheur de ce monde, car le mensonge est justement la grande misère humaine, c’est pourquoi la grande tâche humaine correspondante sera de ne pas servir le mensonge. »