Chaque soir, Adeline, 23 ans, monte à bord de son engin de 10 tonnes pour préparer les pistes de la station.

C’est un travail de nuit, solitaire, sur des pentes désertées. Des phares qui éclairent la piste, des rouleaux qui poussent la neige, l’écrasent, la compressent, l’aèrent… La dameuse entame sa ronde à peine les premiers skieurs au chaud

[…]

source : http://www.liberation.fr/saison-en-hiver/2017/04/04/demoiselle-de-dameuse_1557742