Les Salopettes cherchent d’abord à sensibiliser et informer les étudiant⋅es de l’ENS de Lyon sur les problématiques féministes. Il s’agit d’un public jeune, en général sans enfants, et plutôt privilégié socialement et économiquement. Cela explique l’absence dans cette affiche de deux dimensions majeures des relations abusives et des violences au sein du couple : les violences économiques (contrôle des ressources financières, appropriation des revenus, pressions pour abandonner un travail…) et l’utilisation des enfants pour maintenir la situation d’abus ou de violence (menaces de représailles, culpabilisation, …).

[…]

Voir l’article complet à sa source