EXTRAIT – SOURCE : NLTO

Un chercheur américain a pointé du doigt la tendance qu’ont les hommes à couper la parole aux femmes, un nouveau phénomène dont on parle sous les noms de « manterrupting » ou encore de « mansplaining ».

« Le sexisme ne se traduit pas seulement par un patron qui reluque de haut en bas son employée, ou par ces hommes pas très fins qui sifflent les femmes dans la rue » explique un article en ligne du site Franceinfo, qui ajoute qu’il peut également « se manifester sous de nombreuses autres formes. L’une d’entre elles : cette tendance qu’auraient plusieurs hommes à couper systématiquement la parole aux femmes lors de réunions publiques ou débats. »

Ainsi, « les féministes américaines se sont penchées sur le phénomène et lui ont donné un nom : le « manterrupting », une contraction des mots man et interrupting. »

[…]

Voir l’article complet à sa source