Une campagne vidéo à l’initiative du Collectif féministe contre le viol rappelle l’existence d’un numéro d’aide aux victimes. Pour savoir à qui en parler.

C’est une jeune fille en larmes derrière son ordinateur, relatant son viol sur un forum internet. Un soir après le boulot, son ex passe manger à la maison. La soirée s’éternise. La jeune fille lui propose de dormir sur le canapé. “ça nous arrive de temps en temps” précise-t-elle d’entrée de jeu, comme pour se justifier. Vers 3h du matin, la même jeune fille endormie retrouve son ex dans son lit, sur elle :

“Je l’ai repoussé violemment parce que je n’avais pas envie de faire l’amour avec lui, le suppliant d’arrêter mais il a continué sans faire attention. Et quand il a terminé, il m’a lancé un “bonne nuit” comme si de rien n’était”.

[…]

Source : Les Inrocks – « À qui en parler » : une campagne percutante pour libérer la parole des victimes de viol