EXTRAIT – SOURCE : OUEST-FRANCE

Le harcèlement sexuel est passible de 3 ans de prison et 45 000 € d’amende. La procédure judiciaire est difficile et les victimes peu nombreuses à se lancer dans la bataille.

Après les révélations, lundi, sur le site Mediapart et sur France Inter, de quatre élues écologistes mettant en cause le député Denis Baupin, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire. Les faits reprochés à l’ex vice-président de l’Assemblée nationale (il a démissionné de son poste dès lundi) : « agressions sexuelles, harcèlements sexuels et appels téléphoniques malveillants ». Aucune des femmes n’a pour le moment porté plainte.Que dit la loi ?

[…]

Voir l’article complet à sa source