EXTRAIT – SOURCE : LOCALTIS

Les associations spécialisées dans la prise en charge des prostituées peuvent désormais solliciter l’agrément nécessaire à l’accompagnement des nouveaux parcours de réinsertion des prostituées. En effet, six mois après la loi du 13 avril 2016 venue pénaliser les clients de prostituées (et supprimer le délit de « racolage » instauré en 2003), le volet social de ce texte est entré en vigueur, lundi, après la parution dimanche 30 octobre du décret relatif au « parcours de sortie de la prostitution, et d’insertion sociale et professionnelle ». […]

Voir l’article complet à sa source