EXTRAIT – SOURCE : L’EXPRESS

« Mercredi, le député EELV Denis Baupin niait en bloc les accusations de harcèlement et agressions sexuels en invoquant des situations de « libertinage incompris ». Anaïs Bourdet, de Paye Ta Shnek, et Manon Bodin, des Féministes par Inadvertance, démêlent ce qui relève, selon elles, de la drague ou du harcèlement. » […]

Voir l’article complet à sa source